-A +A

imprimer la page

Zoom sur ...

ZOOM SUR

P53 est le gène le plus fréquemment muté dans les cancers, mais ce n’est pas la seule pathologie dans laquelle il serait impliqué, comme vient de le montrer l’équipe du Pr Franck Toledo (Génétique de la Suppression Tumorale), avec la collaboration de l’équipe du Dr Arturo Londono-Vallejo (Télomères et cancer).

P53 est un gène bien connu des laboratoires de recherche en cancérologie. Dès 1979, des études montrent qu’il est fréquemment altéré dans différentes formes de cancer. Puis, il est rapidement décrit comme un gène suppresseur de tumeur. Il s’agit de gènes qui peuvent déclencher la mort d'une cellule trop endommagée et éviter ainsi qu'elle ne prolifère de manière anarchique et entraîne l’apparition d’un cancer. C’est parce qu’ils sont inactifs dans les cellules cancéreuses qu’elles peuvent proliférer malgré la présence d'erreurs génétiques.

Professeurs en séjour sabbatique

Wolf-Dietrich HEYER (Allemand), Prof. Microbiology and Mol.Cell Biol. Université de Californie-Davis

ROTHSTEIN Rodney (Américain), Dpt of Genetics&Development Columbia University College of Physicians&Surgerons